Studio Rey

Presse

Nos prestations sont en parfaite concordance avec la vie, l'universel et l'inattendu. Le photojournalisme n'est pas qu'un simple mot, un substantif étiqueté aux effluves d'un marketing de bas étage. Le journalisme est synonyme de conscience, de moralité, de rigueur, et bien entendu d'un véritable don de soi.

Lire la suite

Voir la galerie photos

Photojournalisme, reportage

Notre métier est perpétuellement en mouvement, des mutations surprenantes maintes fois soumises à une libéralisation et un aspect financier exagéré. Des Agences telles que Sygma, Gamma, Sipa, etc. ont été "fagocité". Le monde de la presse dans son ensemble est actuellement dépendant de financiers exigeant des résultats. Une politique économique sans pitié, bien dans l'air du temps. Notre indépendance nous rend vulnérables par des obligations de bénéfices à très court terme. Ceci pourrait nous entraîner vers la facilité, d'une prolifération de prises de vues sans saveur.

La réalisation de grands reportages, quelle que soit leur orientation : économie, environnement, politique, nous donne une obligation de moyens. En raison d'un environnement complexe, beaucoup de mes confrères ont abandonné. Ceux qui s'en sont sortis travaillent avec des professionnels d'horizons très différents, parfois sans orientation informative.
Réaliser, innover, offrir quelque chose bien éloigné d'un amalgame visuel de communication qui entache les supports médiatiques actuels. En un laps de temps extrêmement court, nous sommes passés à l'époque de moyens de communication "subliminaux", orientés totalement vers un marketing débridé. Les spécificités du photojournalisme paraissent antédiluviennes dans un environnement où la rapidité est prioritaire, au détriment de la profondeur de nos histoires, de la réalité et de la complexité des nouvelles problématiques planétaires. Encore une étrangeté à mettre en parallèle à une ère pleine de contradictions, dans un monde pétri d'illustrations et de culture. C'est un univers diamétralement opposé à celui de nos prédécesseurs.

Notre appréciation du photojournalisme et de la photographie est orientée par notre expérience personnelle et professionnelle, inspirée par nos expériences. Nos reportages sont inscrits au plus profond de nous-mêmes, témoins de notre implication et pourront être transmis à nos descendants.

Un déplacement reste plein de surprises, de hasards. Il faut constamment rester en alerte pour saisir toutes les opportunités.

L'inattendu fouille l'aléatoire, se délecte de l'exceptionnel comme du détail infime, il nous fait don d'occasions exceptionnelles, aux formes variées et surprenantes.

Le photojournaliste, reporter de clichés, prend obligatoirement position. Il doit appréhender la lumière, l'angle de prise de vues, choisir comment imager et narrer un événement.

Les photojournalistes de presse permettent au public de voir, de nourrir sa mémoire, de satisfaire sa curiosité. Cette curiosité, alliée à un désir accru de réalité et d'humanisme, fonde notre façon de travailler. Dans un monde idéal, les journalistes et les photographes sont éloignés de toute orientation politique ou financière. C'est à ce point un rêve que peu réussissent à le mettre en pratique.